L'histoire du Titanic

Le , la quille du Titanic identique à l’Olympic est posée sur la cale no 3, le numéro de chantier étant le 401. Les travaux avancent très vite et deux ans plus tard, au printemps 1911, la coque du Titanic est achevée. Elle est constituée de 2 000 tôles de 2,5 à 3,8 cm d’épaisseur, 3,00 de long et 2,00m de haut maintenues par 3 millions de rivets.

La construction Titanic

Le Titanic part le 10 avril 1912 de Southampton, le soir même il fait une halte à Cherbourg en France avant de repartir pour Cobh en Irlande qu’il atteindra le 11 avril. 3 jours après son départ de Cobh il heurte un Iceberg et coule au coordonnées (41° 43′ 57″ N, 49° 56′ 49″)  le 15 avril 1912.  Il aurait dû atteindre New York le 17 avril.

Le voyage du Titanic

41° 43′ 57″ N, 49° 56′ 49″

À 23 h 40, par 41°46′ N et 50°14′ O 14, alors que le Titanic avance à 22,5 nœuds (41,7 km/h), le veilleur Frederick Fleet aperçoit un iceberg droit devant à moins de cinq cents mètres et s’élevant à environ trente mètres au-dessus du niveau de l’eau. Il sonne la cloche trois fois. 37 secondes plus tard, le navire vire mais heurte l’iceberg par tribord. Le choc fait alors sauter les rivets et ouvre ainsi une voie d’eau dans la coque sous la ligne de flottaison.

Le naufrage du Titanic

L'épave du Titanic

L’épave repose en deux parties séparées par un vaste champ de débris. Si la partie avant est relativement bien conservée, la partie arrière est pour sa part disloquée. Au cours des expéditions, nombre d’objets du navire sont remontés à la surface et restaurés. Ces remontées, que certains qualifient de pillages, créent de vives polémiques. Cependant, ces pièces ne peuvent théoriquement être cédées qu’à des musées, à l’exception des morceaux de charbon, vendus comme souvenirs.